Les faits papillon

novembre 3, 2009

« Un homme qui a peur ne peut pas changer le monde, il protège ses acquis » – T.Ramadan

Filed under: Uncategorized — lesfaitspapillon @ 10:03

« Yes we can » a dit un jour un bonhomme visionnaire. Comme des millions, on y a cru, et certains continuent à y croire. Et nous dans tout ça? A peu de choses près, qu’on y croie ou pas, on reste assis. Et c’est parce qu’on demeure assis à s’user que tout paraît démesuré. Inspirant dans une shisha, ou côtoyant des substances végétales, on philosophe sur le monde puis on le refait, à la guise de son poing ou de sa plume. Maintenant, quand on convoque « Révolution » on évoque le passé. Les rêves semblent avoir été dépassés. Place à la réalité, nul besoin de laisser-passer. Celle du chacun pour soi. Puis avant de nettoyer le monde, balayons devant notre microcosme. Sur les autres on ferme l’oeil, assis sur notre fauteuil, le chauffage nous réconforte et nous conforte dans l’idée que changer le monde, c’est pas possible.

« No we can’t » répond le bonhomme qui écrit ces lettres. On ne peut pas s’attacher à son nombril et observer passivement le monde partir en vrille. On ne peut pas faire tout un film pour un ongle cassé quand certains les rongent pour emplir leurs ventres gonflés par le vide. On ne peut pas parler sans agir. On ne peut pas agir sans réussir. On ne peut pas espérer sans entreprendre.On ne peut pas dire qu’on ne peut pas.

Alors si tu veux croire à « Yes we can », commence par t’apprendre que « Yes you can ».

Moussa

Publicités

6 commentaires »

  1. Et par exemple ça commence par arrêter de se dire « pff toutes façon le sommet de copenhague, ils ne changera rien » lorsqu’on se lave quarante fois les mains par jour pour vaincre la dernière invention des lobbies pharmaceutiques, ou lorsqu’on met le chauffage à fond parce que « toute façon, on s’en fout, c’est compris dans les charges ».
    J’abonde dans ton sens, cessons d’attendre que les gouvernements bougent pour agir nous-mêmes, il est clair que nous devons changer nos comportements. Etre cynique est aisé, s’engager est beaucoup plus risqué et difficile, pourtant, c’est ainsi que doit s’exprimer notre liberté, bien plus qu’en se sentant (trop) responsables de nos propos, ce qui nous mène à l’auto-censure. Depuis toujours, tout du moins en France, le changement vient de la société, pas de l’Etat.

    Maintenant, nous sommes d’accord, nous devons prendre nos responsabilités…mais finalement, que faisons-nous? Moi? j’étudie à Science Po, je manie à merveille le cynisme mais je n’assumes que très rarement mes engagements…pire j’en prends très peu. Et vous, que faîtes-vous?

    Commentaire par toctoc — novembre 3, 2009 @ 10:47 | Réponse

  2. Un grand merci s’impose. Enfin du bon, du pur, de l’écriture.
    Depuis le temps.
    Un régal 😀

    Commentaire par Marisa — novembre 3, 2009 @ 10:50 | Réponse

  3. Entreprenons l’ami, entreprenons…

    Commentaire par B4D15 — novembre 3, 2009 @ 10:54 | Réponse

  4. Bien sûr qu’on peut. Suffit de le vouloir. D’y croire. Et de ne pas se dire « j’étais là, j’ai vu, mais je n’ai rien fait… ». Trop facile de rester le cul sur sa chaise quand, en bas de notre immeuble certains meurent doucement, dans l’anonymat.
    Chacun peut, à sa manière, faire et donner. Ca commence par un sourire, ça continue par du bénévolat, un don matériel voir même l’engagement d’une vie.

    Si on veut, on peut. Simplement.

    Commentaire par Emy — novembre 4, 2009 @ 9:04 | Réponse

  5. Enfin le weekend et donc du temps pour entamer la lecture de ce site

    Que dire à part qu’on reconnait ton style Mouss’,toujours les bons mots au bons moments sans être trop incisifs, juste ce qu’il faut pour que la conscience s’eleve.

    Commentaire par Marloune thewicked pour les vrais — novembre 7, 2009 @ 8:49 | Réponse

  6. « Et pour ce que je pense, j’attends qu’on
    m’emprisonne,
    Pour ce que je dis, j’attends la chaise..
    Et pour ce que je fais… pas de malaise
    Puisque je fais rien et j’attends. »

    Hocus Pocus

    Commentaire par toctoc — janvier 13, 2010 @ 9:32 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :