Les faits papillon

mars 13, 2010

«La dictature c’est « ferme ta gueule » et la démocratie c’est « cause toujours »» – Jean-Louis Barrault.

Filed under: Uncategorized — lesfaitspapillon @ 10:52


Voilà quelques mois que le casting a commencé. Sur le podium défilent des hommes, des femmes, tous prétendant porter la Vérité. Ils parlent de « Nous » les Français, et parfois de « Eux », ceux qui ne satisfont pas aux critères définissant notre chère identité nationale. En l’espace de quelques semaines, tous se sont parés de subterfuges pour solutionner nos problèmes. Des couleurs en guise d’idéaux, des projets pour illustrer leurs idées hautes.

Chaque défilé de mode a périodiquement l’avantage de reproduire la même scène. D’un côté les déchus, ceux qui ont fatidiquement réussi au précédent défilé. De l’autre, les nouveaux prétendants, vêtus de nouvelles idées apparemment en rupture avec celles désormais démodées de leurs rivaux. Une nouvelle saison s’ouvre... Dans les coulisses, toujours les mêmes designers. Ils savent ce que le public désire contempler. Eux seuls sont en osmose avec l’air du temps et les besoins des gens. Un vieil adage dit que « c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes ». A quelques ingrédients près, c’est toujours la même recette. Et lorsque vient le temps d’y goûter, le public affamé est tellement attiré par les nouvelles épices qu’il dévore le pot sans plus tarder.

Et comment ne pas être tenté… Quand ces cuisiniers font passer leur élitisme pour de la démocratie. Lorsqu’ils agitent l’épouvantail de la peur et se posent en messies pour nous sauver. Lorsqu’ils nous parlent intérêt général et peinent à se projeter plus loin que leur intérêt personnel. Lorsqu’ils nous parlent loyauté et n’hésitent pas à sceller des alliances pour accéder au trône. Pas le trône au service du peuple, le trône au dessus de ce dernier.

Au final, la politique c’est un peu comme une pâtisserie de luxe. Tout spectateur, par principe ou par hypocrisie, récuse le gaspillage que cette pâtisserie représente et milite pour que chaque personne ait droit à sa part. Mais une fois que ses lèvres ont approché l’assiette, il pense déjà au prochain croc que la pâtisserie va subir. Et s’il n’a pas les couverts, il fait croire au serveur ou à son voisin de table qu’il désire un couteau pour partager le gâteau. Au gré des bouchées, l’idée d’intérêt général a vite gagné l’estomac: il paraît que l’appétit vient en mangeant.

Dans ces conditions, avoir foi en une rupture face à la continuité, ou croire qu’une révolution de l’intérieur est possible, c’est supposer que la politique met en scène certains hommes et femmes honnêtes. Manque de pot, personne d’honnête ne veut vraiment faire de la politique. Et dans ce grand restaurant qu’est la démocratie, chaque serveur se sert de ses clients tout en faisant croire qu’il les sert.


Moussa.



Publicités

Un commentaire »

  1. pas d’accord sur ton « ils » du premier paragraphe, il est dangereux de généraliser le racisme entretenu par le gouvernement et qq boulets à tous

    deuxio, le vote reste important, c’est une question de respect par rapport à tous les gens morts pour l’obtenir

    troisio, s’il y avait une échelle de la malhonnêteté, je pense que les candidats aux régions se situent plus bas que les parisiens (parce que les parachutés ne doivent pas faire oublier toutes les personnes de terrain)

    cuarto, les régions sont à l’heure actuelle le seul élément qui contre-balance la présidence (sachant que l’Assemblée, le Senat, le gvt ne font que suivre)

    et même si on était jeune à l’époque de la gauche, on peut quand faire un état des lieux des dégats causés depuis 2002. S’abstenir revient à abandonner (le taux d’abstention n’est pris en compte que par les perdants le soir des résultats et oubliés le lendemain, donc l’abstention ne fait entendre aucun message)

    Commentaire par toctoc — mars 13, 2010 @ 12:44 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :